Utiliser les batteries Orange pour sécuriser le réseau électrique français en période de pointe de la demande

 

La solution Flexcity utilise les batteries Orange pour sécuriser le réseau électrique français en période de pointe de la demande

 

Les consommateurs et l'industrie française ont été protégés des pannes de courant à plusieurs reprises cet hiver grâce à la technologie Smart Grid de Flexcity qui exploite la capacité de milliers de batteries sur les sites Orange en France pour atténuer les effets des pics de demande élevés et des surtensions associées. Flexcity a travaillé avec Orange, RTE, le plus grand gestionnaire de réseau de transport (GRT) d'Europe, et Enedis, le plus grand gestionnaire de réseau de distribution français, pour fournir et activer une capacité de " réponse à la demande propre " en réponse aux pics de la demande énergétique. Le système a déjà été mis en service à plusieurs reprises, avec une réduction temporaire de plus de 20MW.

"Ces interventions réussies sur quasiment 10 000 sites en quelques minutes démontrent clairement la puissance d'un Smart Grid grâce à l'intelligence de l'IdO pour améliorer les capacités et la résilience du système de transport d'électricité et protéger ses clients ", commente Cedric De Jonghe, CEO de Flexcity. Nous créons également une nouvelle opportunité pour Orange de créer de la valeur à partir de sa capacité de secours, qui est normalement une " police d'assurance " rarement utilisée.

"Pour préparer le réseau de demain, en combinant électricité et numérique, RTE développe des mécanismes de marché innovants ", déclare Laurent Lamy, Directeur Commercial Services Marché de RTE. "L'objectif est d'élargir le champ des solutions qui pourraient fournir des services d'équilibrage. L'utilisation de ces batteries existantes est un bon exemple d'un nouveau type de flexibilité ayant un impact positif sur l'équilibre du système électrique. Nous sommes convaincus que nos clients saisissent toutes les opportunités d'affaires offertes par les services développés en France".

"Chez Enedis, en tant que DSO, nous nous engageons à faciliter la participation au marché des ressources énergétiques distribuées et nous sommes heureux de permettre cette initiative Flexcity et Orange qui illustre l'évolution du système énergétique : décentralisé et centré sur le client " déclare Emmanuel Husson, Directeur des clients et des marchés chez Enedis. "Au carrefour de la numérisation et du réseau électrique, l'innovation en matière de réseaux intelligents sera favorisée par le déploiement continu des compteurs intelligents, et de nouveaux modèles d'affaires seront mis en place grâce à la responsabilisation des consommateurs et aux nouvelles technologies.

 

Orange dispose de plus de milliers de relais téléphoniques fixes et de sites de routage Internet haut débit indispensables à l'exploitation des réseaux de l'entreprise. Un réseau de petites batteries de secours de grande capacité, installées sur chaque site, garantit un fonctionnement durable en cas de panne de courant. La batterie emmagasine suffisamment d'énergie pour maintenir le site opérationnel pendant une période prolongée sans alimentation électrique externe. RTE, le GRT français, envoie des demandes de réduction de charge à Flexcity en cas d'augmentation imprévue de la demande.

 

L'application Smart Grid de Flexcity traduit ces demandes en demandes de contrôle vers les sites Orange. Les systèmes locaux de gestion de l'énergie passent de l'alimentation du réseau de distribution à l'utilisation d'un maximum de 50 % de l'énergie stockée dans la batterie, maintenant ainsi la résilience du site. Le système répond en quelques minutes et prend en charge la grille pendant une heure maximum, et le processus peut être répété si nécessaire.

Pour suivre l'impact possible sur la durée de vie de la batterie de manière rentable, Flexcity se concentre sur la surveillance de quelques paramètres seulement du comportement de la batterie. En utilisant des algorithmes dédiés, Flexcity pourrait prouver la précision et la fiabilité du suivi des impacts sur plusieurs sites, évitant ainsi d'avoir à installer du matériel dédié. Étant donné le grand nombre de sites concernés, cela a permis de réduire considérablement les coûts de mise en œuvre et d'exploitation.

"Nous avons affaire à des milliers de sites essentiels, nous ne pouvons donc pas nous permettre d'erreurs ", commente Cedric De Jonghe. "Nous devons prendre en compte toutes les contraintes d'Orange en temps réel, y compris le fait que certains sites peuvent ne pas être disponibles pour nous. Ce qui est particulièrement intéressant dans ce projet, c'est qu'au lieu de démarrer une génératrice diesel, nous passons aux batteries, à une "réduction verte" qui est bien sûr bien meilleure en période de changement climatique et à une nouvelle conscience de l'impact de la pollution.

"Nous saluons l'initiative de Flexcity pour son activité pionnière en Europe, qui place la France à la pointe de la gestion des ressources énergétiques distribuées et de l'innovation en matière de stockage d'énergie dans le monde ", ajoute Cedric Thoma, responsable des réseaux intelligents, de l'hydrogène et du stockage d'énergie au ministère français de l'énergie.